La spéciation des éléments traces métalliques

Dans le cadre de la surveillance, les analyses relatives à la détection et à la quantification des éléments traces métalliques sont généralement réalisées en dosant l’élément « total ». Pourtant, dans l’environnement comme dans les organismes vivant, un élément peut prendre différentes formes qui impactent directement son assimilation par les êtres vivants et sa toxicité.

Date de publication

Recrutement d'un(e) ingénieur(e) de recherche pour la Plateforme de surveillance de la chaine alimentaire (SCA)

INRAE recrute un(e) ingénieur(e) de recherche pour la Plateforme de surveillance de la chaine alimentaire (SCA), pour un CDD de 2 ans basé à Nantes (Laberca). La plateforme SCA est un espace collaboratif à gouvernance partagée (publique/privée) dédié à la surveillance des contaminants biologiques et/ou chimiques de la chaîne alimentaire, depuis la production primaire jusqu’au consommateur.

Les arcobacters

Les Arcobacter sont des bactéries potentiellement pathogènes pour l’Homme, selon les gènes de virulence qu’elles détiennent dans leur génome.

Date de publication

Le DALY, un indicateur synthétique du fardeau sanitaire

Quand des évènements liés à des intoxications alimentaires sont rapportés, la métrique généralement utilisée pour en décrire l’importance est le nombre de cas observés. Cependant un cas peut correspondre à des réalités diverses : d’une gastro-entérite simple rétrocédant spontanément en quelques jours au décès d’un enfant souffrant, par exemple, d’un syndrome hémolytique et urémique.

Date de publication

La ciguatera et les ciguatoxines

Les intoxications par les toxines marines sont des évènements régulièrement rapportés dans le BuSCA : on en trouve 14 dans les 37 premiers numéros. Nous faisons ici le point sur l’une de ces intoxications, la ciguatera, à l’occasion de la clôture d’EuroCigua, un projet européen relatif à la caractérisation du risque d’intoxication alimentaire aux ciguatoxines, cofinancé par l’Efsa et les partenaires du projet. [1]

Date de publication

Les nouveaux modes et pratiques de consommation alimentaire en France et les perspectives en surveillance sanitaire

En moins de dix ans, les préoccupations des consommateurs français ont profondément évolué. En particulier, l’inquiétude liée à l’environnement et aux risques sanitaires a augmenté : 74 % des Français pensent, en 2019, qu’il existe des risques alimentaires contre 55 % en 1995 (Source Crédoc). Cette inquiétude participe au développement de « nouveaux modes de consommation ». Cependant, entre attentes du consommateur et modifications réelles des comportements alimentaires, l’expression « nouveaux modes de consommation » englobe différentes tendances.

Date de publication
S'abonner à