"Un espace collaboratif multi-disciplinaire et multi-partenarial dédié à la surveillance sanitaire de la chaîne alimentaire"

Une surveillance de qualité est indispensable pour permettre aux décideurs privés et publics de mettre en place et de piloter des actions sanitaires adaptées.

La Plateforme rassemble, dans un mode d’organisation public-privé à gouvernance partagée, les principaux acteurs de la surveillance sanitaire de la chaîne alimentaire ...

  • Acteurs publics : État, agences sanitaires et instituts de recherche, laboratoires d’analyses ;
  • Acteurs privés : réseaux d’instituts techniques et organisations professionnelles. 

La Plateforme SCA est constituée des moyens humains et matériels mobilisés par ses quatorze membres. Son organisation est souple et s’appuie sur une convention cadre signée entre ses membres partenaires en juillet 2018 pour une durée de trois ans.

Les missions de la Plateforme SCA

Les missions de la Plateforme SCALa Plateforme apporte aux services compétents de l’État et, à leur demande, aux autres responsables de dispositifs de surveillance, un appui méthodologique et opérationnel pour la conception, le déploiement, l'animation, la valorisation et l'évaluation des dispositifs de surveillance sanitaire (article L201-14 du Code rural et de la pêche maritime). 

L’évaluation du risque et la gestion du risque ne relèvent pas des activités de la Plateforme. Les décisions relatives aux dispositifs de surveillance relèvent des responsables de ces dispositifs, publics ou privés.

Pour en savoir plus : convention cadre

La Plateforme SCA produit un rapport d’activités annuel ainsi qu’un programme de travail.

 

Organisation de la Plateforme

Comme les deux autres Plateformes d’épidémiosurveillance en santé animale et en santé végétale, la Plateforme SCA s’appuie sur une structure de gouvernance dénommée comité de pilotage, une équipe de coordination et une équipe opérationnelle. 

Les travaux sont conduits par des groupes de travail pérennes ou ponctuels.

Organisation fonctionnelle générale des Plateformes simplifiée
  • Le comité de pilotage

Le comité de pilotage, nommé Copil, est composé des quatorze membres signataires de la convention cadre. Il est co-présidé par la cheffe ou le chef de service de l’alimentation à la DGAl et par la sous-directrice ou le sous-directeur de la prévention des risques liés à l’environnement et à l’alimentation de la DGS.

Le Copil se réunit deux à trois fois par an et en tant que de besoin ; il définit les actions prioritaires en termes de surveillance, valide les modalités de fonctionnement et les thématiques de travail et la composition des groupes de suivi (pérennes) et des groupes de travail (ponctuels). Il valide également les productions de la Plateforme et ses modalités de diffusion. Les décisions du Comité de pilotage sont prises par consensus.

  • L’équipe de coordination

Une équipe de coordination assure l’animation et la coordination des travaux de la Plateforme, elle est constituée de personnels de la DGAl, de l’Anses, d'INRAE et de la DGS. 

Cette équipe fait notamment l'interface avec le comité de pilotage, facilite l'organisation des groupes de travail ou de suivi, assure la cohérence des travaux et fait le lien avec les deux autres Plateformes d'épidémiosurveillance. Ses membres peuvent être en charge de l’animation de groupes de travail.

Equipe de coordination Plateforme SCA
  • L’équipe opérationnelle

L’équipe opérationnelle apporte son appui technique et scientifique aux groupes de travail dans des domaines tels que l'informatique, l'épidémiologie, les biostatistiques, etc. Certains de ses membres interviennent en appui transversal aux trois plateformes d’épidémiosurveillance.

Ses membres sont également en charge de la veille sanitaire internationale et de l’animation de groupes de travail. 

Equipe opérationnelle de la Plateforme SCA
  • Les groupes de travail

Les membres des groupes de travail sont validés par le Copil sur la base de leurs compétences techniques et scientifiques. Les groupes de travail et de suivi sont composés de membres signataires de la convention de la Plateforme SCA mais aussi de membres associés lorsque la thématique le justifie. La participation à un groupe de travail est volontaire.

Les groupes de travail de la Plateforme sca par type de contaminants

Vie de la Plateforme

  • La communication de la Plateforme

Depuis la signature de la convention cadre, la Plateforme SCA a fait l’objet de plusieurs communications écrites et orales pour se faire connaître. L’ensemble de ces communications est présenté sur une page dédiée de ce site.

  • Evènements de la Plateforme

Trois Plateformes, une seule santé

La surveillance des dangers sanitaires et la mise en œuvre de dispositifs de détection rapide d’émergences doivent être menées de manière harmonisée et coordonnée entre les domaines de la santé animale, de la santé végétale et de l’alimentation, tant les similarités sont importantes et les interactions nombreuses.

  • Des membres communs aux trois plateformes

Les membres communs aux trois plateformes d'épidémiosurveillance
  • Une cellule de coordination inter-plateformes

Mise en place fin 2018, et constituée des équipes de coordination des trois plateformes, la cellule de coordination inter-plateformes favorise les interactions, les collaborations et les synergies. Elle a pour objectifs de développer une culture collective commune aux différents domaines, d’identifier les problématiques sanitaires nécessitant la mise en œuvre de systèmes de surveillance intégrée entre les différents domaines (ex : surveillance de Salmonella), de mettre en œuvre les collaborations nécessaires et de mutualiser des développements technologiques et des savoir-faire ; ingénierie de la surveillance, veille sanitaire, systèmes d’information, communication, etc…

  • Flyer trois plateformes

 

Flyer des trois plateformes d'épidémiosurveillanceFlyer des trois plateformes d'épidémiosurveillance